Vers une transition démocratique pour les inter-communalités…

L’intercommunalité est aujourd’hui devenue incontournable pour fournir aux habitants les services attendus dans la vie quotidienne. Alors que les budgets intercommunaux sont conséquents, le rôle exercé par ces groupements de communes reste peu connu du grand public et les citoyens sont rarement impliqués dans les choix politiques qui orientent les projets. Depuis 2014, les habitants des communes de 1000 habitants et plus (où réside 86 % de la population) désignent par un mécanisme de fléchage à la fois les conseillers municipaux et les conseillers communautaires. Ce système électoral contribue à concentrer l’essentiel de la communication sur les projets communaux, laissant les préoccupations intercommunales dans l’obscurité.

Dans ce contexte, on constate une grande lacune dans le rapport démocratique entre les citoyens et leurs élus intercommunaux, car les électeurs élisent un maire et des conseillers municipaux, sans se préoccuper beaucoup des problématiques intercommunales.

Une préoccupation majeure de notre projet est de participer à la transition démocratique de notre intercommunalité.

Très concrètement, nous souhaitons:

  • Communiquer explicitement sur le fait que le scrutin de mars 2020 concerne des élections communautaires et municipales conjointes (et pas que municipales)
  • Communiquer sur les enjeux, perspectives et propositions que nous défendrons et porterons au niveau communal
  • Préciser par quels moyens nous mobiliserons en amont les citoyens sur des problématiques intercommunales, et comment nous informerons les conseillers municipaux et les citoyens sur les projets et décisions intercommunales

En savoir plus…
Elections municipales et communautaires les conseils de développement questionnent les candidats sur leur projet
Réussissons la transition démocratique dans les intercommunalités

Laisser un commentaire